01 novembre 2007

La Ferme aux grives

     Samedi dernier, c'était mon anniversaire, et pour l'occasion nous avons toujours l'habitude de se faire un bon restaurant. Cette fois-ci, il fallait le choisir proche de chez mes parents, puisqu'un repas nous y attendait le lendemain. Notre choix s'est donc orienté vers Eugénie les bains, le fief de Michel Guérard. Nous y trouvons plusieurs restaurants dont les Près d'Eugénie et la Ferme aux grives. Nous choisissons le second. Ce soir là, nous souhaitons quelque chose de simple, traditionnel, mais bon. Il semble que la cuisine de la Ferme aux grives corresponde à cette idée ! Nous y étions allés avant de nous connaître, et apparemment nous avions tous deux été séduits par le charme du restaurant et de la cuisine.

     Nous avons réservé pour 20h00. Pour vous y rendre, ne vous inquiétez pas. Le principal est de trouver le village d'Eugénie Les Bains, il est tout petit, donc vous ne tarderez pas à trouver la demeure. Le restaurant est un peu à l'écart de la route et vous trouverez à vous garer derrière une des haies qui entourent le lieu.
     Quand nous sommes accueilli, nous sommes les premiers. Nous entrons dans une petite pièce où se trouve le bar, quelques tables, et au fond deux divans autour d'une cheminée en fonctionnement, c'est le salon. La jeune femme nous propose de nous y assoir et nous suggère d'y prendre notre apéritif avant de passer à table.
Un serveur apporte une desserte puis la jeune femme nous porte la carte du menu, car il n'y en a qu'un, à 45euros, et la carte des vins. Elle nous propose en même temps un choix d'apéritifs. Nous choisissons une spécialité à base de vin rouge, d'armagnac et d'une crème de fruit.
Nous commençons à avoir chaud à côté de la cheminée, et nous enlevons nos vestes. La jeune femme vient nous débarrasser (choses qu'elle aura fait automatiquement dés l'arrivée des autres clients ! ).
Pour accompagner notre boisson apéritive, des mises en bouche nous sont servis : gougères, saucisse sèche et chips maison. Nous profitons de ce moment pour choisir nos plats.
En entrée : Terrine de lapin, copeaux de foie gras et gelée à la bière. Filet de hareng moelleux sur toast moutardé.
En plat : Cochon de lat à la broche. Poulet fermier des landes rôti et le jus du lèchefrite.
En dessert : Crème brûlée au café, crumble, glace à l'armagnac et chantilly au moka. Gaufre, compotée de fruits rouges, glace à la vanille et chantilly maison.
Nous choisissons des vins au verre pour accompagner les plats.
L'apéritif terminé, on nous accompagne à notre table réservée à la mezzanine. Nous avons vu sur la grande cheminée où est en train de rôtir un cochon de lait.
La décoration est rustique, les chaises, les tables sont en bois. Des jambons pendent au plafond ...
Le service est simple dans des assiettes en gré, les couverts sont des Lagiuole, que l'on garde pour tous les plats.
Le serveur nous amène les entrées. La terrine de lapin est déstructurée mais a gardé son goût authentique. Le hareng est servi sans arrête sur un toast à la moutarde et accompagné d'une mousse à la crème et à la ciboulette. Ces deux entrées sont servis avec un peu de mesclun assaisonné. Un verre de vin blanc du domaine de Bachen.
Puis les viandes. Le poulet rôti est servi simplement avec du pain aillé gorgé de jus. Le cochon de lait est servi avec une farce aux épices, la cannelle domine. En accompagnement, nous a été servi deux cassolettes, un gratin de pâtes aux cèpes et une purée de pomme de terre maison, dans lesquelles nous pouvons tous deux picorer. Un verre de vin rouge du domaine de Bachen.
Enfin les desserts. A noter que nous avons attendu avant de pouvoir les déguster. Après nous avoir débarrassé, le serveur nous apporte des desserts qui n'étais pas les nôtres. Avare d'excuse, il ramène les desserts en cuisine et sert les autres clients avant de nous apporter enfin nos dessert sans remord. La crème au café est servi dans un grand verre, ça ne ressemble pas à une crème brûlée, la jeune femme nous avez averti. La gaufre est servie simplement avec les fruits rouges, la glace à la vanille est la chantilly.

     Nous pouvons dire que nous avons goûté à une bonne cuisine, mais le prix nous a semblé réellement élevé par rapport à ce qui est proposé. C'est la cuisine "Guérard" que nous payons. Et j'émettrai un bémol pour le poulet que je trouve bien meilleur rôti dans mon four ... Un petit plus pour les vins. Je ne suis pas grande connaisseuse mais je dirais que les vins de Monsieur Guérard, blanc ou rouge, ont un goût agréable et original.

     La Ferme aux grives propose une cuisine rustique et traditionnelle, dans une demeure chaleureuse.

La ferme aux grives
334 RUE RENE VIELLE
40320 EUGENIE LES BAINS
Tél. : 05 58 05 05 06
Fax : 05 58 51 10 10
E-mail : reservation@michelguerard.com
Site : http://www.michelguerard.com/

Posté par Sylso à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La Ferme aux grives

Nouveau commentaire